Google Social Graph API

posted on février 2nd, 2008 ·

Heuu. GG comme on dit dans le métier ;) Enfin, c’est pas trop tôt ! Une société a pensé à créer une API permettant de centraliser la gestion de votre identité et de vos amis. Et ce ne sera pas Facebook mais encore Google… Après OpenSocial, la Social Graph API va tuer définitivement Facebook. En effet la création de cette API était la seule option de survie sur le long terme pour Mark Zuckerberg. J’en parlais en commentaire il y a quelques jours:

Pour moi sa seule chance est de devenir le premier fournisseur de profils et d’identités au monde en intégrant OpenID et FOAF au coeur de sa plateforme.

Et que fait aujourd’hui Google ? Ils ouvrent un service basé sur XFN mais surtout FOAF. Pour ceux qui ont suivi un peu mon blog, vous êtes au courant que FOAF est tout simplement l’ontologie la plus connue du web sémantique. Google frappe très fort avec cette annonce et montre que le projet DataPortability n’est pas que du vent, que c’est bien parti, et que ça suit. A mon avis les prochains mois vont être de la folie furieuse…

Je vous propose de regarder la vidéo de présentation en guise d’apéritif:




Hmm… MiamMiam… :)

→ 10 CommentsCatégories: Data Portability · FOAF · Facebook · Google · OpenID · Vidéo · Web 3.0 · Web Sémantique

San Francisco #4: R&D

posted on février 1st, 2008 ·

Même si dans mon premier article de feedback sur la Silicon Valley je mettais en avant le cadre universitaire & recherche local, j’ai ensuite souligné que nous avions de super ingénieurs ici en Europe.
Mais au final même la R&D peut être boosté par un écosystème dense. Il suffit de regarder ce qui se passe en ce moment dans la Silicon Valley, ca bouge beaucoup technologiquement avec OpenSocial, OpenID et DataPortability. 3 fondations pleines de Geek qui travaillent avec les plus grandes boites internet du monde. Il suffit d’écouter le podcast de Scott Kveton, VP chez MyStrands, pour comprendre que des événements comme l’OpenIDDevCamp sont des lieux stratégiques pour les entreprises. Les développeurs y parlent des dernières technos et des tendances futures ( beaucoup de l’ouverture des données ;) ). Alors quid des start-up françaises ? Netvibes avec une R&D en Europe (à confirmer) n’a pas pu imposer son UWA (Universal Widget API) et s’est fait doubler par Google avec OpenSocial.

Ca me fait mal de dire ça, mais les technologies web vont encore évoluer dans les 5, 10, 20 prochaines années et les grandes décisions et révolutions technologiques risquent de s’effectuer de l’autre côté de l’atlantique. Même si le web se segmentise, les technologies, elles, s’uniformisent pour plus d’interopérabilité.

→ No CommentsCatégories: Data Portability · OpenID · San Francisco

San Francisco #3: Orrick

posted on janvier 30th, 2008 ·

J’ai évoqué l’écosystème régnant dans la Silicon Valley. L’une des pierres angulaires lors de la création de start-up, et surtout aux Etats-Unis est de se trouver un avocat d’affaire. Orrick est un très bon exemple puisque cette société a crée un bureau au coeur de la Silicon Valley et qui peut accompagner les porteurs de projet avant même la création de la société. Souvent en contre partie de quelques pourcents de votre capital, vous obtenez un soutient juridique très spécialisé et évolutif. Le bureau de la Silicon Valley a par exemple des compétences accrues autour de la propriété intellectuelle mais c’est aussi un très bon vecteur de réseautage non juridique. En effet Orrick a tout intérêt à aider l’entreprise à se développer puisqu’elle y détient une participation. Encore un exemple de la puissance des réseaux dans la baie. Dans les clients webs actuellement associés à Orrick l’on retrouve Facebook, Jobster ou encore Pandora. Pandora qui a fermé son site en dehors des US, quelqu’un connait les raisons exactes? Je trouvais pourtant le service très prometteur technologiquement parlant.

Orrick étant un cabinet à dimension internationale, vous obtenez très facilement des informations sur les spécificités juridiques locales. Sa vision du web mondiale va encore plus loin avec le projet que John Bautista s’est amusé à appeler “Golden Gate to Eiffel Tower”, le Golden Gate étant un pont, emblème de San Francisco, le message est assez fort: entreprise Françaises venez vous installer à San Francisco, ici tout y est plus centralisé, plus facile. Et le message se tient, malgré la mondialisation et les nouvelles technologies de communication rien ne vaut une poignée de main pour conclure un deal. Effectuez votre “proof of concept” en europe puis migrez de votre siège sociale dans la Silicon Valley afin de vivre au “coeur du web”, Orrick s’occupe de tout ;)

Relativisons, même si ca se tient aujourd’hui je ne suis pas vraiment d’accord sur la vision à long terme. Le web est décentralisé, le monde est décentralisé, multipolaires comme on dit à l’école, alors je ne vois pas pourquoi les Etats-Unis et la Silicon Valley devraient rester le coeur du web, même si la population y est très éclectique c’est vrai. Prenons l’exemple de Paris, l’ouverture de nouveaux lieux de réseautage, l’expansion des réseaux de business angels et les nouveaux incubateurs annoncent la couleur. Ici c’est Paris !

Je vous propose une première vidéo de John Bautista qui retrace en quelques mots l’histoire de la Silicon Valley:




 

Avez-vous besoin de sous-titres?
Pour ce qui est des autres vidéos, patience, les interviews étaient assez longues et ont été filmées avec deux caméras, il y a donc du montage à faire, et j’avais oublié que cette activité est très consommatrice de temps :)

→ 4 CommentsCatégories: Facebook · San Francisco · Vidéo