O’Reilly – Web 2.0 vs Web Sémantique

posted on septembre 19th, 2007 ·

Voici un jeu que j’aime beaucoup. Qui est le plus fort ? L’hippopotame ou l’éléphant ? Car c’est quand même sacrement balèze un hippopotame… Tim O’Reilly s’est prêté à ce petit jeu pour comparer le Web 2.0 et le Semantic Web. Le seul petit problème c’est qu’il compare deux choses complètement incomparables: une tendance contre une nouvelle technologie. Le web 2.0 est en effet basé sur l’hypertext alors que le Semantic Web va introduire l’hyperdata.

Les nouvelles utilisations du web ont permis, c’est vrai, de créer une intelligence collective. Je pense au Pagerank, aux folksonomies (tags) et à tous les algorithmes permettant d’effectuer des raisonnements (reasoning) sur des bases de données alimentés par la masse.

Mais ces données restent pour l’instant basées sur des technologies vielles de 17 ans, c’est à dire la création du web par Tim Berners Lee: http + uri + html. Aujourd’hui une nouvelle technologie émerge sous une forme que je me permets de simplifier: http + uri + data (donnée). Ces données peuvent être des pages web traditionnelles, ou alors des pages enrichies avec de nouvelles technologies (RDF), ou encore une source de donnée pure équivalant à un enregistrement dans une base de données, mais qui cette fois aurait des liens avec d’autres données n’importe ou sur internet.

Ce que Tim O’Reilly devrait faire c’est comparer uniquements des tendances, des utilisations. Mon avis ? Voyant ce qu’on est capable de réaliser avec de l’hypertext je n’ose même pas imaginer ce que nous ferons demain avec l’hyperdata. Alors c’est qui le plus fort maintenant, l’hippopotame ou l’éléphant ?

→ 6 CommentsCatégories: Web 2.0 · Web Sémantique

W3F – Pourquoi ce blog ?

posted on septembre 19th, 2007 ·

J’ai eu l’idée de créer ce blog suite au mouvement « Madame Irma » qui a saisi la blogosphère. Beaucoup de monde en ce moment a des visions (I had a dream last night…), et je pense qu’il serait intéressant d’apporter sur la scène française un peu de tempérament, un autre regard sur le web.

Il y a 1 mois je sautais au plafond en voyant Didier DURAND colporter un post listant l’avenir du web jusqu’au web 5.0 (doh!). J’avais décidé de poster sur ce blog en particulier car pour moi c’est l’un des meilleurs français (va y Didier, tu les auras tous !) et ca me faisait de la peine que tu rentre à ton tour dans ce petit jeu.

Voici mon commentaire:

Parce que je pense que beaucoup de monde fait fausse route, je vous propose une vision différente de ce qu’est le web 2.0. Tout d’abord j’aimerais lancer un pavé dans la mare en proclament clairement que le web 2.0 n’existe pas, nous sommes actuellement toujours au web 1.0 et je vais m’expliquer.

Il y a un faussé énorme entre ce « pourquoi le web a été initialement crée » et « comment le web a été utilisé ». Le web a été réellement crée suivant la vision d’un homme : Tim Berners Lee. Et on ne peut décemment pas parler de web sans parler de Tim. Lire « Weaving the web », le livre ou Tim relate la création du web a été une expérience importante pour moi, il montre comment la technologie peut servir une idéologie. Malheureusement son rêve d’un web « ou nous aurions un choix illimité car nous n’aurions pas à suivre ce qu’un producteur de télé a décidé de nous montré » n’a pas été au début partagé et compris. Il a fallu attendre 10 ans pour que la masse comprenne réellement la vrai nature du web : l’interactivité, le partage, l’échange, le dialogue, bref tout ce qui définie le web 2.0 et qui a en réalité toujours existé. Je ne dis pas que nous sommes stupides, je dis seulement qu’il faut parfois laisser le temps aux choses.

Je vous propose une traduction d’un passage du livre : (J’ai fait ce que j’ai pu)

Mon espoir et ma foi est que nous sommes entrainés naturellement à interagir avec les autres tout en faisant parti d’un plus grand système. Si nous arrivons à produire un système qui nous permet de travailler harmonieusement, ce serait une vraie métamorphose. Je pense, et j’espère, que cela va arriver progressivement, et il en résulterait une importante restructuration de la société. Une société qui pourrait avancer de façon interactive en suivant la voix des communautés, et cela serait un changement majeur. Si nous établissons une base viable et essayons de nouvelles façons d’interagir sur le web, nous pourrions trouver le moyen le définir de nouvelles structures financières, éthiques, culturelle et gouvernemental auxquelles nous pourrions choisir d’appartenir, plutôt que de choisir des structures physique qui nous entourent. Ces structures deviendront importantes dans le monde actuel et de nouveaux systèmes démocratiques prendront place à différent niveaux.

Tim Berners Lee, Weaving the web

L’idée de Tim a passé la 1ère bulle, attendu plus de 10 ans, et finalement le web 2.0 est apparu.
Qui au passage ne devrait pas s’appeler le web 2.0 mais simplement « LE web ».
Pas de doute, les idées que véhicule le web 2.0 sont sur la bonne voie, le web n’a jamais été autant démocratisé et les habitudes des surfers sont plus proches que jamais de la vision de Berners Lee.
Pour moi et pour beaucoup, la prochaine grande étape sera l’émergence d’une nouvelle technologie. Et non ce ne sera pas les RIAs ou la 3D, ou n’importe quel interface utilisateur complexe et bizarre.

Internet a encore besoin de plus d’accessibilité et d’interopérabilité avant de devenir plus complexe. Les pages web sont suffisamment riches, on ne doit pas augmenter le faussé séparant les gens en bonne santé des personnes handicapés (20% de la population).

Alors quel est l’avenir du web ? Et si Tim avait la réponse (sacré Tim, toujours lui) …
Le Web Sémantique pourrait nous faire entrer dans une nouvelle ère, une ère des données, une infinité de base de données connecté, un web compréhensible par la machine, un meilleur web pour un meilleur monde, le web de Tim.
Le web sémantique est un domaine de recherche principalement encadré par le W3C, malheureusement je ne connais pas d’article en français faisant un bon résumé pas trop technique.

C’est l’un des problèmes actuel du web sémantique, c’est un domaine encore très académique et pas vraiment « grand public ». Cependant si vous parlez anglais et que vous avez un peu de temps (25 pages). Je vous conseil de lire l’article suivant :

Nova Spivack – The Meaning and Future of the Semantic Web

→ 1 CommentCatégories: Web 2.0

Page 79 sur 79« Première page...102030...7576777879