Pearltrees est ouvert!

mars 7th, 2009 · 10 Comments ·

L’ouverture du blog avait annoncé la couleur. C’est maintenant chose faite, pearltrees.com vient d’ouvrir pour la joie des plus grands et des plus petits.  J’avais déjà un peu parlé de ce que nous faisions techniquement, il est temps pour une présentation plus classique.

Pearltrees n’est pas un site web comme les autres. Ce n’est pas un réseau social de niche pour philatélistes. Ce n’est pas un moteur de recherche cool. Ce n’est pas une startup de San Francisco. Nous n’avons pas démarré dans un garage du XIème arrondissement.

Alors pourquoi être si différent? Car nous n’appartenons pas au web 2.0, nous appartenons à un nouveau web, un nouveau web que nous allons façonner ensemble, un nouveau web que nous allons éditer.

D’une manière générale, à quoi cela vous servirait-il d’éditer votre web ?
La réponse de Patrice:

1- A organiser la carte de votre Web. Enregistrez, déplacez, éditez, retrouvez les contenus intéressants que vous croisez lors de vos navigations quotidiennes. A conditions que vous vous en occupiez, c’est-à-dire que vous les éditiez vous-même, les cartes permettent de disposer de bien plus de contenus, de manière bien plus puissante et naturelle que les favoris. C’est que le format cartographique est plus adapté à l’organisation de donnée que la liste, même taggée. Dans une ville, on se repère à l’aide d’un plan, non d’un annuaire, fut-il très bien fait !

2- A guider vos amis ou vos lecteurs. Faire découvrir des parties du Web que vous seul connaissez ? Préparer un voyage en Italie ? Relater un débat de blog à blog ? Relater l’évolution d’une loi et des mouvements qu’elle suscite sur le Web (qui a dit Hadopi ?) ? Donner un nouvel ordre de lecture et donc construire un nouveau sens au contenu que vous-même ou d’autres ont déjà créé. Voila précisément ce que signifie éditer !

3- A vous laisser guider. En lisant les cartes que d’autres ont créé pour vous, en suivant les intersections entre vos cartes et d’autres cartes, en vous laissant entrainer de centres d’intérêts en centres d’intérêts par ce que certains appellent joliment la sérendipité, vous découvrirez peut être un autre Web: un Web édité, organisé par des humains pour des humains…

Le cas Nicolas Cynober, à quoi cela me sert-il aujourd’hui ?
En faite pearltrees ne me sert pas du tout à ça. Non je déconne, mon utilisation de pearltrees est très largement inclue dans la définition de Patrice. Ce que je veux souligner c’est que derrière les concepts d’organisation de son web, de guider ses amis, et de se laisser guider, se matérialise en réalité un nombre très important de bénéfices utilisateurs. A ce jour nous n’avons pas encore listé toutes les utilisations de pearltrees, mais à titre d’idée j’aimerais partager avec vous l’utilisation que j’en ai depuis quelques mois.

Ces bénéfices sont pour moi aujourd’hui très clairs. Ils étaient moindres il y a 1 mois, quasi inexistant il y a 2 mois. Cela s’explique par l’amélioration du produit mais surtout par l’évolution de nos usages, la prise de conscience de l’utilité d’éditer les contenus dans nos vies de plus en plus numériques (nouveau média quand tu nous tiens 😉 ). Je suis d’ailleurs très heureux de voir de nouveaux utilisateurs de pearltrees, qui sont parfois un peu perdu, parfois moins. D’ailleurs les gamers et plus généralement les plus jeunes (15-20 ans) maitrisent l’outil à une vitesse impressionnante.

J’aurai donc plein de choses à vous raconter dans les mois à venir, et j’ai surtout hâte de découvrir quelles seront demain nos usages de pearltrees.

Tags: pearltrees


10 responses so far ↓

  • Michaël P. // Mar 9, 2009 at 9:41

    Félicitations!

    Le projet a l’air intéressant. Dommage qu’il nécessite Flash, je ne pourrais pas l’utiliser.

  • Salut Michaël.
    Quelles sont très problèmes avec Flash?
    Refus technique ou idéologique ? 🙂

  • dommage que le site soi down… j’aurai aimé avoir un aperçu de la bête.

    je reviendrai voir ça un peu plus tard…

    p.s : un twitter / identi.ca à suivre pour savoir quand ce sera revenu ?

  • Je twitte dès qu’on réouvre les portes. Le site n’étant pas à 100% fonctionnel nous avons décidé de le mettre en pause.

    Retour prévu dans moins d’une heure!

  • Michaël P. // Mar 10, 2009 at 6:00

    Les deux.
    Une question de principe: je refuse d’utiliser un logiciel non libre;

    J’ai aussi un linux qui tourne sous mac: pas de lecteur flash dispo (mais ce problème technique est facilement contournable … en utilisant une autre machine i386).

    De manière générale je trouve dommage de travailler sur du web semantique avec des technologies fermées.

  • @Michäel
    Je comprends parfaitement ton point

    Lors des études préliminaires j’ai gardé SVG dans la liste des technologies disponibles, mais il s’avère que cette solution n’était absolument pas adaptée.

    Flash est une manière comme une autre de représenter nos données. Et nous allons développer asap de nouvelles manières d’y accéder (HTML, APIs & Co).

  • y aurai-t-il moyen de faire des feedback autrement que par mails ?
    Du genre en utilisant GetSatisfactions ou autre chose ?

    Sinon je profite de ma petite réponse pour apporter deux petites remarques :
    Je suis pour un autre mode de consultation que tout flash.
    Ayant un netbook, toutes applications flash me fait lamentablement pêter mon utilisation de la RAM. :/

    Sinon, pearltress n’est-il pas orienté web sémantique ?
    Pourquoi ne pas enrichir les pearl via des données issues du web ?
    Par exemple, j’ajoute un node portant le titre d’un jeu vidéo : je n’ai pas forcément envi d’aller sur un site spécialiser pour capturer la page.
    De même pour des nodes ‘films’.
    En gros, tout noeud n’ayant pas d’enfant, devrai essayer d’identifier le sujet du noeud pour ajouter du contenu.
    Plus qu’un lien sur une page web, je verrai plus une sorte de fiche : réalisateur, studio, année…
    A voir suivant le types de fiches possibles 🙂

  • Salut Loic,

    Merci pour ton commentaire.

    > toutes applications flash me fait lamentablement pêter mon utilisation de la RAM. :/

    On travaille actuellement sur les performances de l’application flash. Quel est la configuration de ta machine?

    > Sinon, pearltress n’est-il pas orienté web sémantique ?

    not yet 🙂

    > En gros, tout noeud n’ayant pas d’enfant, devrai essayer d’identifier le sujet du noeud pour ajouter du contenu.

    C’est une idée très intéressante.
    Même si elle ne suit pas notre vision de l’édition du web, l’idée doit pouvoir être reprise… Je vais voir ça avec monsieur produit.
    Le web sémantique ne sera pas utilisé comme solution de proposition de contenu. La valeur de l’édition provient des choix éditoriaux des utilisateurs. Utiliser un algorithme pour faire découvrir du contenu n’est pas vraiment ce que nous voulons faire.
    En réalité les noeuds ont presque toujours des enfants si tu te places dans une logique de parcours de carte. Après la fin d’une branche démarre la seconde branche. A la fin d’un arbre démarre l’arbre suivant. C’est particulièrement frappant dans le player.

    Ceci dit en mode édition (non player) il pourait y avoir de la valeur à proposer des perles en fin de branches…

  • Pour flash, c’est presque tous les sites en flash qui me font ramer.
    Ma config : Asus 1002HA
    1.6GHz Atom N270 processor,1GB of RAM, a 160GB hard drive and, apparently, a two-cell, 4200 mAh battery

    Pour ce qui est de l’utilisation du site, je dois pas encore bien cerner toutes la logique de pearltrees peut-être.

    Car si je prends un arbre ‘cinéma’, arrivée à une fiche de film, je vais pas forcément aller plus loin.

    Peut-être que j’utilise Pearltrees d’une autre façon que celle prévue…

    Sinon l’idée de proposer du contenu m’aurai bien aidé dans mon utilisation ^^

  • Pareil pour moi, je ne pourrai pas l’utiliser, dommage.
    http://libre-et-ouvert.blogspot.com/2009/03/facheux-flash.html
    http://www.april.org/flash
    https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/flashblock/
    http://formats-ouverts.org/blog/2007/01/18/1076-flash-est-un-obstacle-a-l-acceptation-des-standards-du-web
    http://genma.free.fr/spip.php?article874