Screencast #3: Knowee, web sémantique et identité numérique

avril 21st, 2008 · 6 Comments ·


 

Plutôt que d’être une véritable killer-apps, knowee montre bien la philosophie du web sémantique et comment cette dernière s’applique à la gestion de votre/vos identité(s) numérique(s). Je vous conseille une petite relecture de mon premier article sur DataPortability, l’idée est assez semblable: pour être maître de ses données il faut les contrôler, c’est à dire pouvoir les récupérer et les diffuser, bref que ces données soient portables.

Si vous vous intéressez de prêt à l’identité numérique je vous conseille de prendre contact avec Alexandre Passant qui effectue un travail remarquable sur FOAF + OpenID. Vous pouvez aussi lire cet article de Gautier qui présente très bien FOAF.

Tags: Data Portability · FOAF · OpenID · Vidéo


6 responses so far ↓

  • Un tag à mon nom, la classe 🙂
    Ca mériterai d’être MOAT-é vers mon URI, encore du boulot pour SPARQLPress !
    Merci pour le lien en tout cas, et le screencast très intéressant.

  • Très intéressant effectivement. Par contre je me demande, est-ce que les fournisseurs d’OpenID ne devrait pas eux aussi faire ce genre de chose ? N’est-ce pas surtout à eux de directement gérer nos identités comme semble le faire Knowee puisque au fond ils nous permettent de nous identifier à des services web et ils sont donc directement concernés par le transfert d’informations d’identités.

  • Oui. Je pense aussi.

  • Super intéressant!
    Toutefois, existe-t-il une version « full online » de knowee où nos données sont hébergées, ou le service est-il réservé aux geeks qui possèdent leur serveur perso? Si c’est le cas, je trouve que cela restreint la cible de knowee de manière énorme, et cela va leur poser des soucis pour s’imposer comme service standard auxquels viendront se greffer les sites existants pour updater les profils.

    D’un autre côté, si knowee propose une version « full online », comment vont-ils faire pour s’imposer face aux gros acteurs qui proposent déjà de gérer son identité numérique, et à ceux qui vont s’y mettre (Google…). Dans ce cas, je me demande pourquoi je donnerai mes infos à knowee plutôt qu’à un autre.

    Enfin, concernant les « multiples profils », je pense qu’il serait mieux de créer un système d’autorisation qui permettra de délivrer ou non l’information à tel ou tel site plutôt que de gérer différents profils (le but n’était justement pas d’éviter cette situation?)

  • Le gros intérêt de Knowee et de l’OpenSource en général est que tu peux faire ce que tu veux du code.

    Si tu es le gouvernement français et que tu veux fournir un service d’authentification / profiling, tu peux implémenter le core de knowee et créer ton propre portail.

    L’exemple est un peu extrémiste. Mais l’idée est de savoir à qui tu fais confiance pour gérer ton identité ?

    Après c’est certain que les Google & Co sont mieux placé sur ce marché. Mais tout le monde n’a pas forcement confiance en Google.

  • Certes mais ça ne répond pas à la question : tout le monde n’a pas de machine dédiée, tout le monde ne va pas installer knowee et encore moins retoucher le code… (on voit le geek qui refait surface, et ton billet suivant le confirme…)

    Donc pour que ce genre de techno soit adoptée par le plus grand nombre, on se retrouve devant le même problème: il faut un (ou plusieurs) fournisseurs d’identité « officiel », utilisé par tous ou presque. Donc il faut faire confiance à quelqu’un, que ce soit une source gouvernementale ou une société.

    Bref, la situation n’avance pas trop et je sais pas si au final, on est prêt d’être « propriétaire » des ses données… Certes on pourra les éditer à sa guise, mais il y aura toujours quelqu’un derrière tout ça.