LinkedData: les ontologies c’est chouette

juillet 12th, 2009 · 2 Comments ·

L’utilisation des ontologies dans le web sémantique est standardisé par le langage OWL – Web Ontology Language. OWL qui se traduit également par la chouette, oiseau de la famille des Strigidae. D’où le titre de cet article: les ontologies c’est chouette (ça c’est fait…).

Maintenant rentrons dans le vif du sujet: les ontologies et le LinkedData. Pour les gens perdus, deux définitions courtes:

  • Le LinkedData est un groupe de services webs qui partagent leur données d’une manière libre et standard.
  • Les ontologies sont des concepts permettant de décrire un domaine (une voiture a quatre roues, une moto 2, etc…).

A première vu on pourrait penser que les ontologies sont la clé de voute du LinkedData, permettant de relier et croiser les différentes sources de données entre elles, mais est-ce vraiment l’objectif du projet LinkedData?

Penchons nous tout d’abord sur les 4 concepts fondateurs de ce projet:

  • Utiliser les URIs pour identifier les objets.
  • Utilisez des adresses HTTP pour les localiser.
  • Pour chaque URI fournir des informations utiles en utilisant les standards (RDF, SPARQL).
  • Inclure des liens vers d’autres URIs pour favoriser la découverte de nouvelles informations.

Le projet LinkedData a donc vocation à créer des liens entre les objets, chaque objet étant décrit de manière standard. Les technologies minimales à utiliser étant les URI (comme identifiant), le protocole HTTP pour naviguer, le langage SPARQL pour effectuer des requêtes / recherches, et le langage RDF pour structurer l’information. Pour l’instant pas d’ontologies ni de chouettes.

Continuons notre recherche. Je suis tombé dernièrement sur un article retracant l’histoire du web sémantique, article de James Hendler, l’un de ses pères fondateurs. Il insiste sur le fait que la vision historique du web sémantique est de lier les données de manière simple et que cela ne nécessite en rien l’utilisation d’ontologies compliquées:

Pour faire court, début 2000, il y avait beaucoup de monde travaillant sur l’approche de Tim: un web de données liées par des URIs, appelée à cette époque le « web sémantique ».
Cette technologie simple est devenu mature et beaucoup plus facile à utiliser. Il est alors apparu de nouvelles idées et travaux se basant sur cette vision du web sémantique encore à l’état d’ébauche – et je pense que c’est de là que beaucoup de confusion a émergée. Ces nouvelles visions sont nées de chercheurs en intelligence artificielles, de personnes travaillant sur des moteurs de recherche en langage naturel, par des gens qui cherchaient des ontologies et des règles complexes.

Un retour aux sources pour James Hendler qui dans cet article insiste sur le besoin de revenir à la vision première du web sémantique: le LinkedData. Retour à mon article, LinkedData: un écosystème pour le web sémantique, et à la distinction que faisait Bob DuCharme entre LinkedData et web sémantique: la vision finale du web sémantique ne sera atteinte qu’après plusieurs étapes. Commençons par lier simplement les données entre elles.

Pour ce qui est de la pratique, on peut se pencher sur la dernière expérience de Gautier Poupeau: faire appel au LinkedData pour se créer une boite à souvenir. Expérience très intéressante qui permet de suivre les différentes étapes techniques de l’utilisation du LinkedData. On constate que les ontologies n’ont pas été utilisées pour découvrir le contenu mais plutôt utilisée à l’intérieur de son programme pour décrire ses propres données.

Recemment interrogé sur les différences entre web sémantique et LinkedData, Tim Berners Lee précise:

Le LinkedData n’utilise actuellement qu’une petite partie des technologies crées et standardisées dans le cadre du web sémantique.

Le LinkedData, première étape dans la grande vision du web sémantique, demande aujourd’hui une libération massive des données, des données liées, des données brutes. Les ontologies auront leur importance dans la construction du web 3.0, mais il est encore trop tôt.

Cartes à suivres:

Histoire du web sémantique LinkedData vs Ontology
 

 
 

Tags: Uncategorized


2 responses so far ↓

  • Before buying a sports car you need to do some research and find places where you can sell the vehicle when you are finished
    with it. t forget your loyal customers, it can pay to keep in touch with them and reward them in some way.
    Now, if by any chance, neither of your friend nor family members knows
    any locksmith service, you can simply go back to your office or to your nearest neighbour and search the
    Yellow Pages for listed locksmiths near you.

  • Fans of ‘The Young & the Restless’ have been very anxious for Monday’s
    episode given how Friday’s show ended with a fiery car crash.
    Diplomatic politics is quite present and notify, handshakes autoboss v30 pro   and sort gestures,
     » Zweli stated. Upgrading your locks and lock systems are keys to keeping your family and the valuables you have at home safe and secure.