3.1.1. ? J’ai attaqué au couteau le logo apple de mon portable

avril 12th, 2010 · 4 Comments ·

3.3.1 — Applications may only use Documented APIs in the manner prescribed by Apple and must not use or call any private APIs. Applications must be originally written in Objective-C, C, C++, or JavaScript as executed by the iPhone OS WebKit engine, and only code written in C, C++, and Objective-C may compile and directly link against the Documented APIs (e.g., Applications that link to Documented APIs through an intermediary translation or compatibility layer or tool are prohibited).

Rien qu’une petite modification des conditions d’utilisation de l’apps store me direz-vous… Et pourtant ces quelques lignes ont mis le feu aux poudres ! Un peu comme des manifestations pacifistes après une déclaration de guerre, depuis jeudi des milliers de développeurs ont assailli blogues et forums pour critiquer fermement la position d’Apple.

Si vous ne l’aviez pas compris, Apple refusera maintenant les applications iPhone cross-platform. C’est à dire les applications développées une fois et déployés sur plusieurs mobiles ou sur un site web. L’essence même des applications cross-platform est de pouvoir être développé avec n’importe quel langage, le code étant ensuite traduit pour pouvoir être exécuté sur différents systèmes. Ce que dit Apple avec la 3.3.1. c’est que vous devez développer votre application spécifiquement pour Apple.

Or, les arguments avancés par Apple sont largement remis en question, et la communauté ne peut que constater que le contrôle et l’opacité de la plateforme s’accélère: scandale dans la communauté des développeurs. Pour mieux comprendre la situation j’ai pearltreesé (tiens je l’avais jamais fait celui là) quelques commentaires, en voici un bout:

Steve:

I cannot sell development work to have it rejected down the line, there is so much uncertainty around Apple and app rejections that I have personally lost confidence. I see my future in developing good, creative, reliable and useful apps but for other platforms, primarily Android, Apple is just too risky a bet for me as a small business.

Jack Freeman:

I know for a fact that several Unity games have been #1 in the whole store, and a whole handful of other ones have been in the top 10. (Zombieville USA #1, Skee-ball #1, Battle Bears #3, all Unity3D titles). To say that quality applications cannot be produced with middleware is arrogant and frankly dumb. Unity has made Apple a fair amount of money and now they just want to terminate it and its many developers. Steve Jobs used to be an idol of mine, obviously since he has become such a fascist that is no longer the case.

Clark:

Crappy developers will make crappy apps regardless of how many layers there are.

Justin Baker:

Forcing restrictions on people just makes them resentful, and thats what is being done to the developers. It hurts both Apple, the developers, and the end users who wont be getting the great app NOT written in a language used to just to satisfy Apple.

Le tekos:

I heard that Apple has a patent on How to be a Douchebag. It appears that Apple is using this patent a lot

Voila donc un mouvement stratégique douteux qui sera néfaste pour les dévelopeurs, pour les utilisateurs et un jour pour Apple.

Tags: Uncategorized


4 responses so far ↓

  • A lire aussi aujourd’hui le très bon billet de Michael Chaize.

  • J’aime ton « et un jour pour Apple » – c’est vraiment ça qu’il faut en retenir… Apple profite de sa position dominante sur l’ecosyst mobile pour descendre son « copain d’enfance » et cette affaire n’aura que très peu de répercussions pour eux.

  • Les app développées avec les frameworks cross plateformes javascript comme phonegap sont toujours acceptées. Tu ne crois pas qu’il s’agit simplement pour Apple d’éviter la présence d’intermédiaires entre leur palteforme et leurs développeurs ?

  • Mais alors dans quel but ? A mon avis il s’agit bien d’une action de « fermeture » pour protéger leur actif principal: les applications de leur store. Et ainsi essayer de ralentir Android qui prend de plus en plus de parts de marché…