Finis les tags, finis les catégories: j’organise tout avec des cartes

avril 16th, 2009 · 15 Comments ·

Grand nétoyage dans la colonne de droite de mon blogue. Nuage de tags: à la poubelle, liste de mes articles préférées: édités avec pearltrees. Depuis le temps que je rêvais de cartographier mon blogue! J’ai séparé les articles dans de grandes thématiques éditées et je vais enfin pouvoir garder une trace de mes vieux articles que j’aime bien: super pratique pour effectuer des backlink internes. Au passage je gagne 400 pixels dans ma colonne de droite et améliore l’arrivée des nouveaux lecteurs.

Tags: pearltrees


15 responses so far ↓

  • En terme de navigation par contre, je trouve pas ça exceptionnel. On doit quitter le site pour aller voir tes autres articles et c’est pas très pratique.
    Sinon, je répond pas au vote qui n’offre que deux choix:
    – c’est exceptionnel
    ou
    – c’est exceptionnellement nul

  • On est d’accord que l’intégration n’est pas optimum. Ceci dit on ne quitte pas le site puisque la carte s’ouvre dans un nouvel onglet.

    Après ce qu’il faut analyser c’est quel usage tu as des tags et des catégories:
    1) En tant qu’editeur
    2) En tant que lecteur

    Pour moi il n’y a pas photo en terme d’édition. Pour ce qui est du lecteur, je ne sais pas trop, je n’ai jamais parcouru un nouveau blogue via ses tags ou ses catégories. En effet les liens pointent toujours vers des listes ordonnées par date. Et ça pose de gros problèmes si les billets de référence ont plus de 2 semaines…

  • C’est vrai qu’on parcourt rarement par les tags et les catégories.
    Maintenant quelques blogueurs mettent en avant leur séléction de la semaine et/ou leurs coups de coeur « all-time » grâce à une simple liste dans la colonne de droite (comme tu le faisais avant). Point négatif: on peut mettre moins de choses et c’est a priori moins bien classé qu’un arbre. Point positif: tu as le résultat direct, tu n’ouvres pas de nouvel onglet, tu n’as pas le « pearl reader » qui occupe 1/3 de la surface d’affichage utile 😀
    PS: je sais, tu vas me dire qu’on peut sortir de pearltrees avec des liens directs, mais ils sont bien planqués, j’ai mis un temps avant de les trouver 😀

  • « Ceci dit on ne quitte pas le site puisque la carte s’ouvre dans un nouvel onglet. »

    Excellent 🙂 Mais alors comment définis-tu le fait de quitter un site ?

    La navigation cartographique est esthétique mais tellement peu pratique. Cela fait plus d’une décennie qu’elle est ponctuellement expérimentée, mais je pense qu’elle n’est tout simplement pas adaptée à des usages généralistes comme ton blog, par exemple.

  • @Guillaume
    Je te propose d’en discuter.

    « Mais alors comment définis-tu le fait de quitter un site ? »
    En général les liens internes écrasent la page courante. On aurrait donc changé de site, passant de cynober.fr à pearltrees.com. En ouvrant un nouvel onglet on évite la fermeture de la page courante. (ok, du point de vu de la navigation on peut considérer qu’on quitte le site).

    « La navigation cartographique est esthétique mais tellement peu pratique. « 
    Comment est-ce que tu te diriges dans une ville? Avec une carte ou les pages jaunes ? 😉
    La carte c’est pearltrees, les pages jaunes c’est Google.

    « Cela fait plus d’une décennie qu’elle est ponctuellement expérimentée »
    Mince je ne connais pas ces sites… Je veux bien des liens de sites qui proposent de créer des navigations cartographiques de pages web. C’est possible qu’on ai inventé pearltrees avant 1999… I didn’t know.

    « je pense qu’elle n’est tout simplement pas adaptée à des usages généralistes comme ton blog »
    Je suis bien content de pouvoir visualiser mes 200 articles d’un seul coup, c’est très pratique quand tu cherches un vieux billet.
    C’est comme delicious, dès que tu dépasses les 200 bookmarks, t’es perdu, tu te retrouves plus dans tes tags. La cartographie est bien mieux en matière de mémorisation (cf. tous les logiciels de mind-mapping).

  • Tiens, je voudrais rajouter quelque chose sur l’idée de quitter le site.

    En fait, en guidant un lecteur à l’aide d’une carte Pearltrees, on le fait certes passer sur Pearltrees, mais aussi sur d’autres pages. C’est le cas dés que l’utilisateur clicke sur play et utilise les flèches pour « lire » la carte. Or en le guidant, on peut aussi bien l’amener très loin de son blog que… le faire revenir sur son blog. Lui faire lire des contenus que l’on a écrit depuis peu ou depuis longtemps, en fait lui faire découvrir ou redécouvrir son blog!

    Cela nous ramène au débat central du Web : faut-il ouvrir ou fermer sa plateforme / son blog? Faut-il conserver le lecteur à l’intérieur le plus longtemps possible? Ou lui permettre de partir pour mieux lui donner envie de revenir?

    Je crois que sur le Web, les logiques ouvertes finiront toujours par triompher.

  • Je pense que le résultat des votes, bien que le nombre de participants soit tout de même faible, permet de mettre en lumière un fait : pearltress n’est pas encore parfaitement compris et assimilé.

    Et pourtant !
    Je ne pense pas que les personnes lisant tes billets soient étrangers à tes sujets de prédilections.

    Je pense qu’il vous reste donc encore un bon bout de chemin à faire sur l’évangélisation de votre solution.

    Pour ma part, je n’ai pas encore réussi à m’apprivoiser totalement cette solution, donc mon vote est mitigé…

  • @Loic
    Très bonne remarque. Ce sondage n’est pas là par hasard, ca permet de prendre un peu la température sur ce vaste sujet qu’est « l’édition ».

    Ma démarche sur mon blogue et sur pearltrees n’est pas vraiment une logique d’évangélisation mais plutôt d’exploration des usages. La cyno.tv, la blogmap, les cartes thématiques du blogue, sont des expériences, des tests, et ca m’amuse beaucoup 🙂

    Je me rends compte que je suis peut être allé un peu loin (vite?) dans ce dernier usage en date qu’est l’édition de mon blogue. Mon moi, honnêtement, avoir cartographié les thématiques de mon blogue a une valeur énorme, mais voila, peut être pas pour mes lecteurs réguliers qui en connaissent déjà le contenu.

    Il y a déjà quelques gros blogueurs sur pearltrees. On verra si à terme ils se mettent à cet usage 😉

  • @Nicolas
    « Il y a déjà quelques gros blogueurs sur pearltrees.  »
    Des noms, des noms ! 😀

  • @PA
    On me dit dans l’oreillette: « la mère à tophe ». Mais je peux pas en dire plus pour ta sécurité.

  • Salut Nicolas,

    Je suis un fana de cartes et de bookmarks, j’aurais donc dû adorer et pige tt de suite Pearltrees … mais il faut que j’essaie encore plus, parce que ça ne vient pas. J’ai beau avoir discuté avec Patrice et Francois, vu la video de Patrice sur DamDam, suivre ton blog … Je sens qu’il y a qqch, une vision, je veux que ça marche, mais il y a des trucs qui ne vont pas : soit des fonctionnalités clefs qui manquent, soit une expérience utilisateur à améliorer, mais dans tous les cas il faut avoir choisi un angle d’entrée, un type d’usage … ou alors faire qqch de super simple et ouvert comme Twitter et laisser les gens faire ce qu’ils veulent avec. Et dans tout ca bien sur je ne vois pas l’ombre du commencement d’une source de revenu sérieuse … mais bon, vous ne seriez pas les premiers (Delicious par exemple) dans ce cas là.
    Si on en revient à la carte, quelques réflexions :
    – c’est une représentation de la réalité, et le choix d’une métaphore (carte géographique, de metro, mind map, …) est clef. Je suis un fana de Mind Map, mais je ne suis pas sûr que cet usage soit si répandu … et que cette métaphore soit adaptée aux usages envisagés pour Pearltrees
    – la carte est faite pour être lue par un public différent de l’auteur. Pour mon usage perso Delicious me suffit très bien et j’ai plus de 3400 bookmarks (http://delicious.com/adebuche ), je n’ai pas le temps et ne ressent pas le besoin de cartographier pour mon usage propre .. uniquement si je dois le communiquer à d’autres. Et pour moi un des facteurs clefs de succès de ce type d’outils communautaires est « l’égoisme partagé » : je le fais avant tout pour moi (mémorisation/classement, notoriété/vanité, etc…), et tant mieux si ça sert à qqn d’autre
    – la carte : tout le monde n’est pas « carte oriented ». La preuve : sur Mappy, Via-Michelin, etc… il y a tjrs les deux : carte et itinéraire (voir mon dernier article sur les usages sur tel portable http://www.uswim.net/ ). Certains sont à l’aise avec une vision multi-dimensionnelle de la carte (2 ou plus sur le web), d’autres avec celle à une seule dimension de l’itinéraire.

    En réponse à un des commentaires précédents (Guillaume) je peux au moins en citer un, mais il y a en a plein d’autres, qui proposent d’organiser le web en cartes style mind map : http://www.thebrain.com/ qui existe depuis près de 10 ans.

    Bref, Nicolas, je te propose qu’on se fasse une autre séance Skype quand tu auras terminé tes devs … Je ne veux pas avoir été un des premiers utilisateurs et passer à coté de l’invention du siècle !!

  • Autre commentaire sous la forme de suggestion : une fois qu’on est dans la carte et qu’on navigue (si on fait abstraction de qq pb d’ergonomie), j’ai bien la possibilité de changer de dimension et d’explorer les cartes en intersection.
    Il devrait donc être possible de générer ce type de carte de façon plus simple en uploadant/synchronisant ses bookmarks Delicious et en croisant ça avec une Facebook friend list (ou FOAF 😉 ?
    Ce serait un bon outil d’exploration, encourageant la sérendipité, et ça diminuerait le coût de transfert/changement de Delicious …

  • Salut Amaury, on se fera un skype avec grand plaisir, et tu es toujours le bienvenue rue de charonne si tu passes dans le quartier.

    Tu soulèves des points tout à fait légitime et ma réponse pourrait intéresser les autres lecteurs de cette discussion.

    « Je suis un fana de cartes et de bookmarks, j’aurais donc dû adorer et pige tt de suite Pearltrees … »

    Pas nécessairement… Tu connais ma passion pour le web, les nouveaux services, les réseaux sociaux, et bien j’ai trouvé mon usage de Twitter que très tard… Je connais beaucoup de gens qui le cherchent encore: ils trouvent ça fun mais en réalité, tweet après tweet, ils essayent de comprendre à quoi Twitter pourrait leur servir sur le long terme.

    « il y a des trucs qui ne vont pas : soit des fonctionnalités clefs qui manquent, soit une expérience utilisateur à améliorer »

    Et oui nous sommes une alpha !

    « dans tous les cas il faut avoir choisi un angle d’entrée, un type d’usage … »

    Je te conseille de démarrer par la cartographie de ton web, et de préférence un sujet en particulier. Que cela soit le cinéma, les machines à coudre anciennes, ou le web 2.0.

    « ou alors faire qqch de super simple et ouvert comme Twitter et laisser les gens faire ce qu’ils veulent avec »

    Les usages sont vraiment très très très nombreux. On en découvre des nouveaux toutes les semaines.

    « je ne vois pas l’ombre du commencement d’une source de revenu sérieuse »

    On a notre idée sur le sujet, Twitter aussi 😉

    « c’est une représentation de la réalité, et le choix d’une métaphore (carte géographique, de metro, mind map, …) est clef. »

    Nous créons notre propre format: celui de l’édition du web. Ces arbres à perles en sont l’incarnation. Je trouve que les perles du web est une métaphore sympa 😉

    « la carte est faite pour être lue par un public différent de l’auteur »

    Tout dépend des cartes, une bonne partie de mes cartes est perso (je dirais 70%).

    « j’ai plus de 3400 bookmarks (http://delicious.com/adebuche ), je n’ai pas le temps et ne ressent pas le besoin de cartographier pour mon usage propre .. »

    Ca serait intéressant qu’on discute de tes mécanismes d’organisation / de trie. Comment fais tu pour retrouver une source parmi tes 3400 bookmarks et tes 4700 tags? Car personnellement il m’arrivait de me perdre dans mes tags avec seulement 200 bookmarks et de mettre plusieurs minutes pour retrouver une page web…

    « Et pour moi un des facteurs clefs de succès de ce type d’outils communautaires est “l’égoisme partagé” : je le fais avant tout pour moi (mémorisation/classement, notoriété/vanité, etc…) »

    Tout à fait d’accord, on le fait d’abord pour soit. On édite son web, puis on va partager certaines cartes avec certaines personnes… Maintenant le terme « égoisme partagé » est peut être un peu fort.

    « sur Mappy, Via-Michelin, etc… il y a tjrs les deux : carte et itinéraire … Certains sont à l’aise avec une vision multi-dimensionnelle de la carte (2 ou plus sur le web), d’autres avec celle à une seule dimension de l’itinéraire. »

    En effet certains préfèrent se laisser guider. Prenons par exemple ma carte vidéos. Elle doit bien contenir une 100ène de vidéos, triées par artistes, parfois par thème. Certaines personnes peuvent se sentir un peu perdu pour les raisons que tu évoques. J’ai donc crée la cyno.tv, un compte pearltrees complètement linéaire avec des « soirées », elles aussi linéaires, constituées principalement à partir de mon arbre vidéo et des vidéos que l’on m’envoie sur pearltrees. Il suffit de se foutre dans son canapé et cliquer sur « suivant » (j’en ai reçu des retours très positifs de mon entourage).

    « http://www.thebrain.com qui existe depuis près de 10 ans. »

    Mouai… je vais sur le site et je vois un gros bouton « free download ». Tu aurais pu trouver mieux comme exemple 😉 J’utilise freeMind tous les jours, je connais bien ce genre d’outils… mais vraiment rien à voir avec pearltrees.

    « Il devrait donc être possible de générer ce type de carte de façon plus simple en uploadant/synchronisant ses bookmarks Delicious … et ça diminuerait le coût de transfert/changement de Delicious … »

    On a pas mal de choses dans les cartons en terme d’importation. Encore une fois, nous sommes en alpha 😉

    Si tu as d’autres remarques, critiques, questions, n’hésites surtout pas !

  • PearlTrees sur le devant de la scene (encore)
    http://www.neteco.com/272016-robotique-pingouins-vrais-nature.html

    j’adore l’URL…
    heureusement qu’ils écrivent mieux qu’ils ne font le référencement de leur contenu…

  • lol, l’URL, très fort, très très fort.