Démystification #2: L’accessibilité

novembre 2nd, 2007 · 4 Comments ·

On confond souvent accessibilité et ergonomie. Voici donc ce qu’est vraiment l’accessibilité.
Définition wikipedia:

L’accessibilité désigne le caractère possible de la liberté de déplacement dans l’espace, d’utilisation d’outils, et de compréhension. À ne pas confondre avec l’ergonomie. Un des principaux aspects de l’accessibilité est spécifique aux handicaps, mais d’autres aspects existent.

L’accessibilité sur le web est très bien définie sur OpenWeb:

Le document électronique a l’avantage par rapport aux autres formats de documents d’être manipulable pour, notamment, s’adapter aux handicaps des utilisateurs. Pour les handicapés, l’accès à Internet (et plus généralement à l’outil informatique) est un formidable vecteur d’intégration dans la société, que ce soit pour les actes quotidiens (s’informer, communiquer, acheter, etc) ou pour le travail (lecture, écriture et télétravail).

L’utilisation des standards du Web pour construire un site offre un bénéfice connexe de première importance : le résultat sera plus facilement accessible aux personnes handicapées (cécité complète, partielle, daltonisme, handicap moteur ou cognitif) en étant compatible avec les aides techniques (plage Braille, lecteur vocal, navigation sans souris, etc.).

Je vous conseil particulièrement l’interview de Pierre Guillou, responsable de la cellule accessibilité de l’association Braillenet. Face à ces différents handicaps, et depuis le début, le W3C a intégré dans ses travaux le concept d’accessibilité. La partie la plus visible de ces travaux est l’initiative pour l’accessibilité , qui a produit une spécification sur le contenu Web, la WCAG. Tim Berners-Lee, inventeur du Web et fondateur du W3C, déclare lui-même dans son livre Weaving the Web :

A travers tout notre travail sur les langages Hypertexte, graphiques et multimédia, on retrouve notre préoccupation d’un accès pour tous à l’information indépendamment de la culture, du langage et du handicap. La WAI conçoit des protocoles et des logiciels qui rendent le Web accessible aux personnes atteintes de handicaps auditifs, physiques, cognitifs ou neurologiques. (…) L’essentiel de cet effort là n’est effectif que si les concepteurs Web prennent en compte l’accessibilité dans le cadre de leur travail. Les communautés techniques et handicapées ont travaillé ensemble pour produire un ensemble de recommandations sur les étapes à suivre les plus efficaces et les plus pratiques. Il s’agit là d’une lecture recommandée aux webmestres.

(Cette traduction est issue de cette présentation).
Vous l’avez compris, l’accessibilité est avant tout un problème technique, alors voici comment rendre un site internet accessible en 30 jours.

Au jour d’aujourd’hui les acteurs majeurs de l’UGC (User Generated Content) ont un rôle à jouer. Mon blog comme beaucoup d’autre blogs n’est pas assessible car WordPress génère des pages non accessibles. Mais ce constat vaut aussi pour Blogger, Youtube, MySpace, Facebook, etc. Avant de réfléchir à des interfaces toujours plus riches (effets en flash & mondes virtuels) nous ferions mieux d’abord de rendre accessible nos simple pages web. Il existe d’ailleurs des technologies pour remplacer Flash: SVG et SMIL, mais pour l’instant aucun navigateur ne les implémente à 100%.
Comment faire pour que les mentalités changent ? Difficile à dire dans un pays ou les stations de métro ne sont pas accessibles.

Tags: Accessibilité · Démystification · W3C


4 responses so far ↓

  • Je pense qu’il est nécessaire de préciser que près de 25% des utilisateurs du Web, ont un handicap plus ou moins prononcé.

  • Pour faire changer les choses, on peut commencer par faire pression sur les solutions open source tel Word Press.
    Lorsqu’on est un des acteurs majeur du marché, il on s’expose à un plus grand nombre d’utilisateurs.
    Donc on peut subir plus de pression par la communauté… ou pas 😉

    « Comment faire pour que les mentalités changent ? Difficile à dire dans un pays ou les stations de métro ne sont pas accessibles. »
    je dirai surtout que ça va être difficile de faire changer les choses dans un pays avec une vision archaïque du web et de l’informatique…

  • […] de son contenu (puisque que Google ne comprend pas le contenu du fichier SWF). Le deuxième est l’accessibilité de ces applications qui tombe à zéro (puisque les logiciels pour handicapés ne comprenne pas ce […]

  • Post intuitif et complet