Le W3C monte au front

avril 9th, 2010 · 11 Comments ·

Etait organisé à la cantine mercredi dernier une rencontre avec le W3C. Pour rappel (m’en voulez pas) le W3C est un consortium fondé en 1994 ayant pour but de standardiser les technologies web. Les membres de ce consortium, pour certains depuis plus de 15 ans, travaillent à améliorer le web que nous connaissons aujourd’hui, ou plus exactement à bâtir le web de demain.

Il est plutôt exceptionnel de voir le W3C présenter ses travaux en dehors d’un cadre universitaire, mais à période exceptionnelle, mesures exceptionnelles. 2009 avait été déjà très chaud en terme d’effervescence technologique, 2010 le sera encore plus. En cette période d’innovation, il était capital de mettre en avant les outils proposés par le W3C pour répondre aux problématiques de demain: c’était la nature de la présentation de mercredi. Du SVG pour créer des applications riches, des interfaces pour commander toutes les fonctionnalités de votre téléphone, un standard pour les applications mobiles, il y a beaucoup à faire. Et vous savez quoi ? Vous pouvez vous, oui vous, oui toi la bas, aider le W3C en créant des tests permettant de valider les implémentations de telle ou telle spécification (un exemple de test). Si vous voulez en savoir plus, contactez Marie-Claire Forgue (@marieforgue) !

Même si ils ont promis de refaire ça prochainement (avec du web sémantique dedans ?!), quelques twitters à suivre en attendant:

Tags: Uncategorized


11 responses so far ↓

  • Content que ça t’aie intéressé, mais il n’est pas du tout « exceptionnel » de voir le W3C présenter ses travaux « en dehors d’un cadre universitaire » — c’est plutôt le contraire. En bientôt dix ans de normalisation je n’ai pas souvenir d’avoir jamais présenté quoi que ce soir dans un cadre académique, et si je sais que ça arrive à d’autres c’est particulièrement minoritaire. La vaste majorité des interventions se fait dans des conférences de l’industrie!

  • Salut Robin, je me doutais bien que j’aurai une réponse sur ce point de l’article 😉 Tu as en effet raison, la majorité des interventions se fait dans des conférences de l’industrie. J’aurai du préciser que j’exprimais ici un avis personnel et surtout local. C’est peut être du à l’industrie web française, mais le fait est que, en France, les apparitions du W3C sont rares et bien souvent limitées à un cadre universitaire ou de recherche (INRIA). C’est un point de vu, c’est la manière dont je perçois la présence du W3C en France. La conférence de mercredi tend à changer ce point de vu, et je pense que c’est une bonne chose et qu’il faut pérenniser ce genre d’initiative en France.

  • Je pense que c’est en effet, et malheureusement, plus un commentaire sur l’état de l’industrie en France que sur le W3C.

    En tant que normalisateur freelance et expert dans divers domaines du Web, je ne peux que constater que tous mes clients sont à l’étranger! La plupart du temps, quand je discute technologie avec des entreprises ici on me répond « ouhla, c’est un peu tôt, ça me paraît un peu trop en avance de phase, on va rester sur les formules qu’on connait » — alors que mes clients dans d’autres pays ont déjà sorti la même chose à un niveau industriel.

    La communauté Web française est remplie de gens compétents et intelligents, mais il n’y a que peu d’innovation ou de leadership. Pourquoi? Je ne sais pas trop, mais ça serait bien si on pouvait tous ensemble y changer quelque chose 🙂

    À noter que le milieu universitaire n’est pas plus avancé. Trop souvent ils perdent leur temps avec des projets MPEG (ou du genre) inutiles au nom d’une imaginaire plus grande proximité à l’industrie. Un consortium qui se dit « plus proche de l’industrie que les autres », c’est comme un politicien se disant « plus proche du peuple que les autres »; on est autorisé à prendre ce genre d’affirmation avec un grain de sel — mais ce grain semble souvent manquer dans ce cas là.

    Alors la question se pose: comment change-t-on tout ça?

    PS: je tiens à préciser que je ne parle pas au nom du W3C (qui est simplement un consortium au sein duquel j’évolue), mais juste en mon nom propre.

  • En effet la relation « maturité de l’industrie » et « présence du W3C pour la supporter » me parait plutôt logique. Ceci dit cela n’exclue pas la possibilité pour un consortium tel que le W3C d’être pro-actif et de ne pas attendre l’industrie pour passer sur le devant de la scène. A lire sur ce sujet mon dernier article: Et pendant ce temps là, de l’autre côté de la manche…. Tu me diras que l’industrie web anglaise est beaucoup plus avancée dans le domaine de la standardisation des technos webs, mais il faut quand même saluer le travaille effectué dernièrement pour pousser les idées du « web des données » auprès de l’industrie.

    Ceci-dit, cela ne change pas le débat, comment dynamiser l’industrie web française et la sensibilisé aux problématiques des standards webs ?

    J’ai aussi pas mal écrit sur ce sujet, les raisons sont multiples et les actions à mener variées. Et comme tu le soulignes, le problème ne vient vraiment pas des développeurs, nous avons des ingénieurs enviés par beaucoup de pays, mais bel et bien de notre écosystème web qui n’a pas toujours été propice à échanger et à innover.

    Je ne pense pas avoir LA réponse à cette vaste question 🙂 Mais j’ai constaté dernièrement des bons signes d’évolution sur la partie non-technique de cet écosystème (communication & financement): Le web français… ça bouge ?!. La réunion de mercredi était aussi un bon signe, d’ailleurs comme toutes les autres conférences techniques auxquelles j’ai pu assister ces derniers mois à la cantine !

    Pérenniser les événements, les faire grossir, fédérer la communauté, il y a de beaux challenges à réaliser. Je pense au HTML5 et au SVG… mais aussi au web sémantique. J’étais en décembre à un Open Data Camp: la cantine était pleine, et les participants très motivés (avec des développeurs, des statisticiens, des politiques).

  • Bonjour,

    Je suis ravi grâce à Twitter d’être tombé sur cet article. Dans le cadre de mon projet de création, je fais le même constat que vous sur la particularité française. Je cherche à m’intégrer dans cette dynamique à développer.

    Cordialement,

    Vincent BARBEROT

  • Le W3C peut certes être proactif mais ses moyens sont limités: ils ont à peine assez d’argent pour payer l’équipe, et cette dernière est débordée. Je ne pense pas qu’il faille attendre du W3C qu’ils prennent les devants pour ça, c’est à la communauté (y compris ceux qui participent au travail du W3C) de se prendre en charge et d’organiser des événements. C’est pas grand chose d’organiser de temps en temps ce genre de présentation en invitant de bons spécialistes!

    Tu parles de l’Angleterre, mais ce n’est pas le W3C qui anime la communauté là-bas — elle s’anime toute seule. Peut-être y-a-t’il ici une tendance à attendre d’un organisme chapeautant qu’il prenne tout en charge? Ce n’est pas nécessaire!

    Je suis d’accord avec toi, ça bouge, ou en tout cas il y a un frémissement. Peut-être que le coté arriéré d’HADOPI et autres ont fait prendre conscience qu’il nous appartenait de prendre ça en main? Mais il reste en effet beaucoup à faire — quelque chose me dit que c’est le moment 🙂

    Next steps: On pourrait essayer d’organiser quelques événements du même genre à la Cantine, irrégulièrement au début mais dans un but de mensualisation (genre Mobile Monday mais en plus technique)? Ça ne devrait pas être trop difficile à organiser.

  • 🙂 Il y a surement un peu d’attentisme en effet.

    Est-ce que tu connaitrais des événements similaires organisés dans d’autres pays ? (Le format Mobile Monday me parait intéressant).

    Je verai bien un événement permettant de se tenir à jour sur ce qui se fait actuellement dans les technologies webs au sens large (ne se limitant pas aux technos côté client). Cela peut allé du nouveau framework PHP, en passant par le NoSQL (il y a déjà une petite communauté active), ou la présentation technique d’une startup web française…

    Et en effet pas si difficile à organiser…

  • Je suis plus proche de Lyon que de Paris. Ne serait-il pas possible d’organiser des évènements en dehors de Paris ? J’imagine qu’en Angleterre tout ne se passe pas à Londres. Je veux bien intégrer des équipes pour échanger facilement sur les thématiques et les travaux du W3C d’ailleurs je m’y intéresse de plus en plus de par mon projet.

  • En dehors de Mobile Monday il existe tout un tas d’autres rencontres comme celles organisées par les Perl Mongers, ou encore par Yahoo. Le format est à peu près constant: généralement un soir de semaine, pas le vendredi, dans un lieu pouvant recevoir 100+ personnes, quelques présentations techniques sont exposées avant que tout le monde ne boive un coup en papotant.

    Je pense qu’avec la Cantine ça doit pouvoir se faire.

    Vincent: les parisiens organiseront pour Paris, rien n’empêche d’autres ailleurs de s’organiser localement aussi. À ma connaissance les londoniens ne s’amusent pas à aller organiser des soirées à Glasgow.

    Bon, maintenant faut trouver un nom accrocheur 🙂

  • Pas facile le nom 🙂 Tu proposes quoi ?
    Moi je pensais à « Paris Web Tech ».

  • Paris Web Tech ça fait un peu trop copié sur Paris Web la conférence 🙂

    Si on passait au mail pour continuer? Je connais quelqu’un d’autre qui serait intéressé, et on peut peut-être mettre le W3C dans la boucle aussi.