Six Apart sur la bonne voie

septembre 23rd, 2007 · 5 Comments ·

Six Apart souhaite un internet plus ouvert où l’identification et les profiles seraient contrôlés par l’utilisateur. L’identification a travers OpenID a un avenir certain. Mais comment importer / exporter / gérer un profile et son réseau social (social graph) ? L’importation des contacts via sa boite mail est limitée et dangereuse (cf. l’affaire Quechup), et il faut donc trouver un standard pour partager des informations qui vous concerne et qui sont communes a tous vos sites. Mais alors quelle techno ?

Les microformats (hCard, XFN) seraient une solution temporaire, car directement intégrés dans du code HTML qui n’est pas fait pour ça. Tant qu’à utiliser un standard, autant que la techno soit robuste et pérenne.
Et je suis très étonné que FOAF ne prenne qu’une place de second rang dans cette affaire. FOAF est en effet basé sur une technologie web standardisée par le W3C, et c’est ce qu’on cherche non ? Une technologie ouverte, standardisé et puissante.
FOAF est effet un fichier descripteur utilisant le langage RDF et standardisé par une ontologie (OWL).

Tribe.net a déjà intégré FOAF dans ses pages, mais il n’est pas seul: LinkedIn, hi5, Twitter, Yelp et Last.fm semblent rentrer dans la dance. Je suis particulièrement content que Six Apart se préoccupe de ce sujet, les blogs ont démocratisé le RSS, ils peuvent très bien aussi démocratiser FOAF et donc le Web Sémantique.

Tags: FOAF · Web Sémantique


5 responses so far ↓

  • Tonton 2.0 // Sep 24, 2007 at 8:49

    Article incompréhensible pour une personne n’ayant pas eu un Master of Computer Science (major Web) avec une mention bien.

  • Pedral 3.0 // Sep 25, 2007 at 5:44

    Vous êtes dur Michel !!!

  • Tu t’es fait vachement plaiz avec cet article …

  • Je dirais même plus, nous ici à Amsterdam on trouve que tu t’es bien bien gavé aussi.
    Garde la pêche:)

  • […] Blogger vous pouvez maintenant laisser des commentaires grâce à OpenID. Comme je le disais déjà ici, les blogs ont démocratisé le RSS, ils peuvent démocratiser bien d’autres technologies. Et […]