La réponse du W3C aux microformats

octobre 20th, 2007 · 6 Comments ·

Il fallait s’y attendre, le W3C vient de lancer une procédure de standardisation pour RDFa.
Mais qu’est ce que RDFa ? J’ai prévu de rédiger un deuxième article de Démystification autour des technologies du Web Sémantique (RDF et OWL), j’espère pouvoir trouver le temps la semaine prochaine. Alors en bref, RDFa c’est l’ajout de données structurées dans une page web.

Voici une petite traduction de la première partie du document:

Le web modern est constitué d’un nombre énorme de documents qui ont été crée en HTML. Ces documents contiennent beaucoup de données qui ne sont majoritairement pas accessible par des programmes. Quand les créateurs de pages web pourront définir les données de façon plus précises et quand les programmes pourront les lire, un nouveau monde avec de toutes nouvelles fonctionnalités deviendra possible, laissant les utilisateurs transférer des données structurés entre des programmes et des sites web, et permettant aux programmes de navigation d’améliorer l’expérience utilisateur. […] RDFa et les microformats partagent des points communs en termes d’utilisation. Tandis que les microformats définissent à la fois la synthaxe pour ajouter des éléments dans une page HTML et un vocabulaire spécifique à chaque type de microformat, RDFa spécifie une seule et unique syntaxe, et utilise des termes indépendants (Classes et propriétés RDF) définis par d’autres. RDFa permet à de multiples vocabulaires développés de façon indépendante d’être mélangé et utilisé de façon totalement libre. RDFa a été conçu de façon à ce que le langage puisse être compris par un programme sans aucune connaissance spécifique des vocabulaires utilisés.

S’il y a encore des gens qui soutiennent que les microformats sont un avenir pérenne pour le web sémantique, je ne peux plus rien pour eux…

Tags: RDFa · Web Sémantique


6 responses so far ↓

  • […] d’embarquer directement RDF dans les pages XHTML, on parle alors d’RDFa (ambed RDF), standardisé il y a peu par le W3C. Dans tous les cas les fichiers OWL restent indépendants. Voici quelques sites utilisant RDF et […]

  • Salut, je te mets un lien au-dessus vers une section d’une traduction en cours d’une interview de Brian Suda (qui travaille dans le groupe GRRDL du W3C).

    N’étant pas expert, je te laisse apprécier toi-même la dimension de complétude et tout prêt à organiser une discussion un de ces jours avec Brian à ce sujet ?

    Selon les dires de Brian, la réponse ne me semble pas aussi simple que tu veuilles bien l’affirmer dans ton billet ?

    Amitiés et croisons nous un de ces jours
    – x.

  • Le principal avantage des microformats est leur réelle simplicité de mise en oeuvre.

    Même si la technologie n’est pas aussi « belle » que RDF elle pourrai très bien s’imposer car elle nécessite un investissement moins important.

    Par exemple, il suffirait qu’un site reconnu trouvent une application spectaculaire aux micro formats (google ou autre) pour que tout le monde se mette à les utiliser. Comme cela est simple à intégrer, le taux d’utilisation va monter en flèche. Après, une fois les micro-formats adoptés il y aura une aversion naturelle à changer à nouveau de technologie (RDF par ex) et ce même si elle apporte des améliorations.

    Voila en 2 mots, pourquoi je pense qu’il est prématuré d’enterrer une technologie. Surtout quand elle est simple, efficace et gratuite !

  • Je pense que dans 1 an tout au plus, nous serons fixés 😉 C’est à dire quand les premières Killer-aps du web sémantique auront décollé.
    Ceci dit je suis tout à fait d’accord avec vos arguments, c’est simple, ca pourra aider la cause du web sémantique.
    Mais bon je le redis, ca n’a clairement pas d’avenir. Le GRDDL fait de la traduction « microformats » vers « RDF » et pas l’inverse !

  • « S’il y a encore des gens qui soutiennent que les microformats sont un avenir pérenne pour le web sémantique, je ne peux plus rien pour eux… »

    Deux ans après cette prédiction, Google se met à utiliser les microformats. C’est bien le RDF qui n’a plus aucun avenir. Ah, les grandes affirmations péremptoires, hein !

  • Salut Halv,

    En effet cet article va bientôt avoir 2 ans.
    Et depuis le RDF et le DRFa ont fait beaucoup de chemin. Et si Google aujourd’hui utilise les microformats, il utilise aussi RDFa.

    De la à dire que RDF a aucun avenir, c’est toi qui y va fort… J’aimerais bien qu’on compare le nombre de données formatées en RDF par rapport aux microformats 😉